L’arte della pasta

* L’art de bien cuisiner les pâtes

Riche de 10 années passées à Rome, Christophe, fondateur des Conserveries des Sept Collines, pourrait vous parler des heures de l’Arte della Pasta. Si vous n’avez que quelques minutes et que vous aimez les pâtes, cet article est fait pour vous !

Vous trouverez ici des conseils pour choisir le type de pâtes qui accompagnera au mieux nos sauces aux légumes d’été ainsi que quelques gestes de cuisinier pour leur donner un maximum de saveur !

Quelles pâtes pour quelle sauce ?

Gnocchi – Coulis de Tomates

Probablement les formes de pâtes parmi les plus anciennes, les gnocchis de pommes de terre sont originaires du nord de l’Italie mais se déclinent dans beaucoup de régions différentes du Bel Paese. Chez nous, on vous les propose avec un simple coulis de tomates. Ajoutez-y un filet d’huile d’olive, deux gousses d’ail et un peu de parmesan râpé au moment de servir bien chaud. C‘est prêt !

Penne rigate – Aubergines Confites à la Coriandre

Le prototype de pâtes qui ne méritent pas la surcuisson : elles doivent encore être bien fermes sous la dent pour vous ravir. Savez-vous que leurs rayures ne sont pas là par hasard ? Elles retiennent la sauce onctueuse de nos aubergines confites à la coriandre pour que chaque bouchée soit un vrai délice.

Tagliatelle – Crème de Courgettes au Romarin

Pensée et cuisinée pour la pasta, cette sauce onctueuse et pleine de soleil va se perdre et enrober joliment vos tagliatelles. Si elles sont fraiches, les tagliatelles ne doivent cuire que quelques minutes. Servez les bien chaudes et soyez gourmands : un peu de pecorino râpé sur l’assiette lui donnera encore plus de caractère.

Farfalle – Escalivade aux Anchois

Ces jolis papillons se marient parfaitement avec nos bons légumes d’été cuisinés en pleine saison. Après cuisson, égouttez les farfalle et repassez-les à peine une minute dans une casserole avec l’Escalivade chaude. Les arômes d’anchois ressortiront alors pour sublimer le plat. Pas la peine d’ajouter du fromage sur celles-ci !

Les gestes du cuisinier

  • L’eau et le sel
    Ce n’est pas le titre d’un film catastrophe mais le point de départ d’une bonne assiette de pâtes. Pour ne pas vous tromper, suivez tout simplement la règle du 100/10/1 : pour 100 g de pâtes, il vous faudra 10 g de sel dans un litre d’eau. Cela fait beaucoup d’eau, mais c’est le meilleur moyen de cuire vos pâtes pour qu’elles soient al dente, on vous l’assure. Un petit conseil : n’ajoutez le sel qu’au moment où l’eau bout. L’eau parviendra plus rapidement à ébullition, vous éviterez de tâcher le fond de votre casserole, et vous ne prendrez pas le risque de saler deux fois.
  • Le service
    Quelle que soit votre recette, votre accompagnement, votre sauce, une règle d’or : après avoir bien égoutté vos pâtes, elles doivent obligatoirement repasser par la casserole (ou une poêle) dans laquelle vous aurez pris soin de verser un filet d’huile d’olive, pour y mélanger ensuite délicatement votre sauce à feu doux, avant de servir.  Et souvenez-vous que la pasta non aspetta ! Les pâtes n’attendent pas puisqu’elles risqueraient de continuer à cuire dans votre assiette.

A éviter

  • De l’huile dans l’eau de cuisson : avec le juste de volume d’eau, les pâtes ne colleront pas
  • De la crème dans la Carbonara…. mais ça, vous le saviez déjà !
  • Du fromage sur les sauces au poisson : ces deux saveurs fortes se concurrenceraient inutilement  
  • Et puisque l’on parle de fromage, tenons-nous en au Parmesan (lait de vache), ou au Pecorino (lait de brebis). 

Pour le reste, on vous fait confiance !